Vân Dôn et Cô Tô, deux îles à l’est de la baie de Ha Long.

Mise à jour: 18/7/2018 | 5:16:56 PM

Le Vietnam a l’ambition de faire de Vân Dôn une zone économique spéciale. Il est des noms de lieu qui font rêver chaque fois qu’on les entend prononcer, tant ils évoquent un passé et des horizons lointains. Ces archipels perdus dans nos eaux territoriales du Nord-Est, plus précisément dans la baie circulaire de Bái Tu Long (Fai-tsi-long) à l’est de la fameuse baie de Ha Long dont elle fait partie. On entre dans le Bái Tu Long à travers un dédale de rochers et de pics monolithes qui font penser, selon l’imagination populaire, à une mâchoire de Dragon aux dents cassées. Le terme sino-vietnamien Bái Tu Long consacre plutôt une autre légende...

  1. Vân Đồn

Vân Dôn était notre plus ancien avant-port maritime et port de commerce extérieur. Il est assez difficile d’identifier aujourd’hui sa position exacte. Selon toute probabilité, on peut le situer à l’ancien village de Vân, ou Vân Hai, composé à l’heure actuelle de cinq villages : Quan Lan, Minh Châu, Ban Sen, Ngoc Vung, Thang Loi)… répartis sur plusieurs îlots.

Au plan de la préhistoire, Vân Dôn se rattache à la culture de Ha Long, dernière période (il y a 5.000 ans) du néolithique et frisant l’âge du bronze.

Le plus grand titre de gloire de Vân Dôn était plutôt d’ordre militaire, ce port s’étant par deux fois illustré dans la lutte contre l’agression chinoise.

  1. Ile Cô Tô

Cô Tô, à quatre heures de canot de Vân Dôn, est l’île extrême orientale du Nord du Vietnam.

Cô Tô avait été habitée depuis longtemps par une colonie chinoise de pêcheurs et de commerçants. Ils regagnèrent leur pays lors du conflit sino-vietnamien de 1978. Pour combler le vide démographique causé par leur départ, le gouvernement a encouragé l’immigration d’habitants des régions côtières et du delta du fleuve Rouge. J’ai visité en pleine mer le bateau-vivier d’un couple d’anciens fonctionnaires démunis venus d’un village de Nam Dinh il y a une dizaine d’années. Ils se sont enrichis en élevant des poissons et des crustacés.

Cô Tô offre aux gourmets des fruits de mer incomparables, entre autres le sùng, vers de sable qui donne une saveur spéciale à la soupe Hanoïenne pho, et le bào ngu, escargot qui vit dans les profondeurs marines et possède des vertus aphrodisiaques.