Decouverture la maison traditionnelle des viets

Mise à jour: 25/3/2019 | 5:47:48 PM

Decouverture la maison traditionnelle des viets: Elle est construit par des matériaux d’origine naturelle. L’architecture est simple et solide, les maisons larges et basses.

Decouverture la maison traditionnelle des viets: Elle est construit par des matériaux d’origine naturelle.

L’architecture est simple et solide, les maisons larges et basses.

Les maisons sont basses afin de mieux résister aux typhons.

La maison des Viets est d’une conception très simple avec des briques ou du torchis pour les murs et les cloisons.

Elle se dote souvent de trois, cinq ou sept travées.

La pièce principale se trouve au milieu de la maison et abrite l’autel des ancêtres; sur les côtés sont aménagées de petites chambres à coucher ou des pièces pour ranger les ustensiles ménagers.

D’autres servent à entreposer du paddy et du matériel agricole.

La maison principale n’est pas adjacente à la cuisine et aux toilettes.

En arrière de la maison, on trouve un étang, un petit jardin où l’on cultive des légumes saisonniers.

Dans la cour, un bassin recueille l’eau de pluie.

On peut aussi distinguer trois types de maison, en fonction des conditions sociales:

+ Pour les pauvres, le logement a un toit de chaume, des murs de torchis, des colonnes en bambou.

+ Pour les familles plus aisées, on voit un ouvrage en bois avec le toit couvert de paillotte, des murs en terre mêlée de paille, un plancher en terre battue ou en briques.

+Pour les riches ont des maisons en bois de fer ou de jacquier avec des colonnes sculptées, une toiture de tuiles, un mur et un sol en briques.

Le salon des Viets sont très meublés et décorés : Motifs floraux (fleur d’abricotier et lotus), dragons et phénix.

Maintenant, la zone rurale connaît une urbanisation galopante, sans compter l’accroissement de la population.

Le parc foncier réservé au logement se réduit peu à peu à cause de la forte demande due à l’augmentation de la population.

Lorsque le niveau de vie des habitants ruraux s’améliore, ils préfèrent bâtir des ouvrages avec une architecture de style occidental.

L’organisation de l’espace de vie n’est plus adaptée à la vie moderne actuelle.

Les maisons traditionnelles du Nord s’attachent aux surfaces planes préférant les lignes horizontales.

Donc, cela nécessite plus d’espace pour le bâti.

Alors qu’aujourd’hui c’est l’espace vertical qui est privilégié, pour augmenter la surface de vie sur un périmètre plus restreint.

De plus, la séparation entre le bâtiment principal et les ouvrages auxiliaires, qui oblige les habitants à sortir pour passer d’un lieu à l’autre, est aussi un point faible, surtout avec les mauvaises conditions climatiques du Nord telles que crachin (mưa phùn) en hiver, vagues de froid…